naar top
Menu
Logo Print

Suppression de la loi d'établissement

Bouwunie et VCB ne sont pas d'accord avec le gouvernement flamand
magazine

Tant la Bouwunie que la Vlaamse Confederatie Bouw (VCB) estime que la décision du gouvernement flamand de supprimer les aptitudes professionnelles exigées pour les métiers de la construction est une mauvaise chose. A partir du 1er janvier 2019, chacun pourra démarrer une entreprise de construction, sans diplôme ou sans expérience professionnelle. Néanmoins Bouwunie et VCB insistent sur la nécessité absolue d’un minimum de connaissances professionnelles, surtout parce que le secteur de la construction a subi une évolution technique ces dernières années. Avec la suppression de la loi d’établissement, le secteur est ouvert aux débutants téméraires, le consommateur risque d’être le dupe de la nouvelle mesure.
Cette loi d’établissement était bel et bien sous pression, étant donné que les entreprises de construction flamandes ne pouvaient pas travailler si facilement dans la Région de Bruxelles-Capitale ou en Wallonie. La directive européenne stipule toutefois que celui qui peut exercer une profession réglementée dans un pays européen doit pouvoir aussi le faire dans un autre pays européen. Le gouvernement flamand estimait qu’il était hors de question que les entreprises flamandes se voient imposer des conditions plus sévères que les concurrents européens. La Bouwunie et la VCB ont suivi ce raisonnement mais désiraient une mise à jour de la loi d’établissement. Elles estiment aussi que sa suppression est une échappatoire facile qui ne résoudra rien au final.