naar top
Menu
Logo Print

Le secteur de la construction opte pour l'heure d'hiver

Pour pouvoir effectuer leurs activités à la lumière du jour
magazine

La Commission européenne a préparé une proposition visant à supprimer le passage semestriel à l'heure d'hiver, qui aura d'ailleurs lieu le week-end prochain, durant la nuit du 27 au 28 octobre, et à l'heure d'été (fin mars). Les Etats membres pourraient donc choisir de rester toute l'année à l'heure d'hiver ou à l'heure d'été. Le gouvernement fédéral a déjà fait savoir qu'il ferait son choix en tenant notamment compte des conséquences économiques des deux options.
Les conclusions d'une enquête à laquelle ont pris part 1418 entreprises de construction sont d'ores et déjà claires : 58 % d’entre elles préféreraient que l'on reste en permanence à l'heure d'hiver. Il fait clair plus tôt le matin, ce qui convient beaucoup mieux aux entreprises de construction, qui démarrent en général très tôt leurs activités. Si l'on devait opter pour une heure d'été permanente, il ne ferait clair que vers 10 heures du matin en plein hiver. Les entreprises de construction effectuant beaucoup d'activités en extérieur sont largement convaincues que le maintien permanent de l'heure d'hiver est la meilleure option, à hauteur de 71 %.
Robert de Mûelenaere, Administrateur délégué de la Confédération Construction : "Le maintien permanent de l'heure d'hiver représente l'option la plus judicieuse pour la construction. C'est ce qui correspond le mieux au mode de travail de la plupart des entreprises de construction. Par ailleurs, nous constatons que les entreprises de construction qui optent pour l'heure d'été le font principalement pour des raisons extra-professionnelles, par exemple pour mener des activités sociales." L'organisation sectorielle espère en outre que la même heure standard prévaudra dans toute l'Europe.

CONFEDERATIE BOUW

CONFEDERATIE BOUW

+3225455600
-